Non classé

Réussir son sorbet à la fraise

Voilà les vacances qui pointent le bout de son nez. Elles s’accompagnent de la saison de la fraise. Ce fruit très charnu, sucré et délicieux est à consommer sans modération. Pour profiter de cette saveur inégalée, vous pouvez aussi l’utiliser pour faire un sorbet aux fraises. Si vous voulez jouer au chef pâtissier, voici les astuces pour réussir à coup sûr votre sorbet à la fraise.


Les ingrédients à réunir

La qualité d’une glace repose sur le choix des différents ingrédients. De plus, il faut aussi respecter la juste proportion. Une glace se base sur le mélange de liquide, de matière sèche et de matière grasse. Si la proportion n’est pas respectée, alors, le sorbet va manquer d’onctuosité et de souplesse.

Le dernier ingrédient qui va relever le goût du sorbet est la fraise. L’idéal est de choisir des fraises fraîches et bien mûres. 600 g de fraise s’accompagne de 1,2 l de lait entier, 180 g de sucre et 1 cuillère à café de maïzena.

Tout est dans le temps de pause

Le sorbet à la fraise pour avoir une texture onctueuse et fine doit reposer pendant un certain moment. De plus, cela permet d’affiner les arômes. Notons que cette pause est à réaliser avant le traitement à la sorbetière.

L’idéal c’est de laisser le mélange dans le réfrigérateur 24 à 48 h. Une fois bien frais, vous allez le verser dans la sorbetière. Une fois mise dans la turbine, cette texture assurera une prise optimale de votre sorbet à la fraise.

La stabilisation du sorbet

Le problème avec les sorbets et glaces c’est qu’une fois terminées, l’eau et les matières grasses ont tendance à s’agglutiner. Il convient donc de les stabiliser en utilisant de la gélatine ou de l’agar-agar.

Ces stabilisants doivent être incorporés au mélange avant la congélation. Notons en revanche que les stabilisants ne sont pas nécessaires si le sorbet à la fraise est destiné à être consommé le jour même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *